Ngaye, la capitale de la cordonnerie au Sénégal

Ngaye, la capitale de la cordonnerie au Sénégal : Art, artisanat,  local, tradition, cordonnerie, fabrication, chaussure, Ngaay, Mékhé, Thiès, peau, cuir, homme, femme, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique
Ngaye, la capitale de la cordonnerie au Sénégal : Art, artisanat,  local, tradition, cordonnerie, fabrication, chaussure, Ngaay, Mékhé, Thiès, peau, cuir, homme, femme, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique

Si la cordonnerie relève encore majoritairement du secteur informel, elle permet à un bon nombre d’en faire leur gagne-pain.

Exercer l'activité de cordonnerie suppose une grande habileté manuelle. Les différentes opérations réalisées par un cordonnier relèvent de la minutie et de la patience. Grâce à ses connaissances techniques, le cordonnier est capable de repérer les modifications à apporter sur une chaussure ou sur toute autre pièce. Il doit connaître les propriétés des matériaux sur lesquels il intervient comme le cuir, et tout autre matière utilisée dans ce métier. Par ailleurs, il doit pouvoir réaliser des coutures sur cuir, le dépoussiérage, décoller ou coller les parties abimées d’une chaussure, dessiner et découper une pièce de remplacement (semelles par exemple), et polir.

Un cordonnier qui ne propose pas un service de fabrication de chaussures parvient à faire 3000 FCFA par jour. Le prix de réparation varie entre 100 FCFA et 1000 FCFA. Un petit atelier moderne qui fabrique également des chaussures peut gagner plus de 100 000 FCFA par mois et vendre près de 5 paires de chaussure par jour. Une paire de chaussure fabriquée à partir du cuir peut coûter jusqu’à 25 000 FCFA. Certains cordonniers professionnels peuvent gagner jusqu’au million, lorsqu’ils utilisent un matériel industriel et moderne

Au Sénégal, elle est pratiquée presque dans tous les régions mais la cordonnerie est l’activité principale de la ville de Ngaye Méckhé. Le savoir-faire y est séculaire et source de création d’emplois pour tous. Les perspectives et les opportunités qu’offrent la cordonnerie et la maroquinerie au-delà de Ngaye sont nombreuses. La localité de Mekhé dans la province du Cayor, à environ 120 kilomètres au nord de Dakar. Mais il faut faire face à la concurrence, notamment des chaussures bon marché fabriquées en Chine.

Art, artisanat,  local, tradition, cordonnerie, fabrication, chaussure, Ngaay, Mékhé, Thiès, peau, cuir, homme, femme, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique
Le savoir-faire des  cordonniers Sénégalais
Art, artisanat,  local, tradition, cordonnerie, fabrication, chaussure, Ngaay, Mékhé, Thiès, peau, cuir, homme, femme, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique
Ngaye, la capitale de la cordonnerie au Sénégal : Chaussures pour femme
Art, artisanat,  local, tradition, cordonnerie, fabrication, chaussure, Ngaay, Mékhé, Thiès, peau, cuir, homme, femme, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique
Ngaye Méckhé : Le royaume de la cordonnerie au Sénégal
Art, artisanat,  local, tradition, cordonnerie, fabrication, chaussure, Ngaay, Mékhé, Thiès, peau, cuir, homme, femme, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique
Un savoir-faire reconnu
Art, artisanat,  local, tradition, cordonnerie, fabrication, chaussure, Ngaay, Mékhé, Thiès, peau, cuir, homme, femme, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique
Chaussures de bonne qualité "Made in Ngaye
"
Art, artisanat,  local, tradition, cordonnerie, fabrication, chaussure, Ngaay, Mékhé, Thiès, peau, cuir, homme, femme, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique
La cordonnerie au Sénégal : Chaussures tissu Wax
Art, artisanat,  local, tradition, cordonnerie, fabrication, chaussure, Ngaay, Mékhé, Thiès, peau, cuir, homme, femme, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique
Fabrication des chaussures de bonne qualité avec du vrai cuir