Gorée, une île Sénégalaise chargée d’histoire


Gorée, une île  Sénégalaise chargée d’histoire : Tourisme, plage, histoire, maison, esclave, culture, vacance, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique, île, Gorée
Gorée, une île  Sénégalaise chargée d’histoire:Tourisme, plage, histoire, maison, esclave, culture, vacance, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique, île, Gorée


Officiellement reconnue par l'Organisation des Nations unies (ONU) en 1978 comme le lieu symbole de la mémoire de la traite négrière en Afrique, l’Ile de Gorée est un lieu à découvrir impérativement lors d'un séjour au Sénégal. Cette petite île de 28 ha située à 3,5 km au large de Dakar symbolise les « douloureuses mémoires de la Traite atlantique » selon l’Unesco. Ce destin singulier, Gorée le doit à « sa position géographique d’une extrême centralité entre le Nord et le Sud, et à son excellente position stratégique offrant un abri sûr pour le mouillage des navires, d’où son nom de « Good Rade ». De ce fait, elle a été, depuis le XVe siècle, un enjeu entre diverses nations européennes qui l’ont successivement utilisée comme escale ou comme marché d’esclaves ». Une situation historique que l’on peu retrouver sur le site l’Unesco. L'île est aussi l'un des tous premiers lieux à être portés sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. 
Au départ du port de Dakar, elle est située à 4 kilomètres au large de Dakar, à vingt minutes par la chaloupe « Coumba Castel », nom du génie tutélaire de l’Ile. 
Atteint 1444 par le navigateur portugais Dinis Dias, Gorée a subi plusieurs influences qui ont façonné son architecture. Tour à tour sous domination portugaise, néerlandaise, anglaise et française, ils ont laissé une empreinte bien visible. Les rues ont aussi gardé leurs premières dénominations. La maison des esclaves est sans doute l'un des sites qui a reçu la visite des plus illustres personnalités qui ont foulé l'île.
L’île de Gorée est aujourd’hui une terre de pèlerinage pour toute la diaspora africaine, un foyer de contact entre l’Occident et l’Afrique et un espace d’échanges et de dialogue des cultures à travers la confrontation des idéaux de réconciliation et de pardon. La maison a été visitée par le Pape Jean Paul II, le président américain Barack Obama ou encore le héro de la lutte contre l'apartheid Nelson Mandela. 
Autre lieu mythique : le lycée Mariama Ba qui a formé des générations de femmes africaines et sénégalaises respecte depuis des décennies sa réputation de Lycée d'excellence. L'école porte le nom de l'illustre écrivaine auteure du roman à succès "Une si longue lettre", Mariama Ba.
L’île de Gorée a été classée site historique en 1944 avec des mesures de sauvegarde en 1951 (sous l’époque coloniale). Elle a par la suite été inscrite sur la liste du patrimoine national en 1975 (Arrêté N°012771 du 17 novembre 1975) et sur celle du patrimoine mondial en 1978. Un Comité de sauvegarde a été créé par arrêté en 1979. 
Tourisme, plage, histoire, maison, esclave, culture, vacance, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique, île, Gorée
La maison des esclave de l’île Gorée au Sénégal
Tourisme, plage, histoire, maison, esclave, culture, vacance, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique, île, Gorée
Île de Gorée au Sénégal anciens canons pour la défense de l’île
Tourisme, plage, histoire, maison, esclave, culture, vacance, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique, île, Gorée
Plage île de Gorée à Dakar au Sénégal
Tourisme, plage, histoire, maison, esclave, culture, vacance, LEUKSENEGAL, Dakar, Sénégal, Afrique, île, Gorée
Île de Gorée : Village des artistes