Sénégal – 1 300 000 plants pour lutter contre la déforestation

Projets, plan, développement, économie, agriculture, énergie, PSE, LEUK SENEGAL, Dakar,  Sénégal, Afrique
SENEGAL - 1 300 000 PLANTS POUR LUTTER CONTRE LA DÉFORESTATION Projets, plan, développement, économie, agriculture, énergie, PSE, LEUK SENEGAL, Dakar,  Sénégal, Afrique
La campagne nationale de reboisement de cette présente année aura à  produire 1 300 000 plants qui seront mis à la disposition des populations. C’est pour lutter contre l’exploitation abusive de la ressource forestière et favoriser la régénération des sols. Le directeur des eaux et forets, chasses et de la conservation des sols a entamé une tournée nationale pour constater l’état d’avancement  de production de ces plants.
 Coupe de bois
Projets, plan, développement, économie, agriculture, énergie, PSE, LEUK SENEGAL, Sénégal, Afrique
LES CONSÉQUENCES DE LA DÉFORESTATION DES FORETS
La campagne nationale de reboisement qui a démarré depuis le mois de février avec la mise en place des intrants, du matériel de production et le recrutement de la main d’œuvre est dans sa phase terminale. Le directeur des eaux et forets, chasses et de la conservation des sols qui a entamé une tournée nationale a constaté de visu l’état d’avancement de la campagne qui a comme particularité la production de 1 300 000 plants.
Le charbon vert, un combustible fabrique avec de la paille
Projets, plan, développement, économie, agriculture, énergie, PSE, LEUK SENEGAL, Sénégal, Afrique
LE CHARBON VERT, UN COMBUSTIBLE FABRIQUÉ AVEC DE LA PAILLE 
« Dans beaucoup de régions déjà visitée, on est à plus de 80% de réalisation. Nous sommes venus voir comment rapidement travailler pour résorber le gap » a fait savoir le colonel Baidy Ba qui soutient que « c’est une volonté du chef de l’état de mettre cette année à la disposition des populations suffisamment de plants pour qu’elles puissent mettre en œuvre des programmes allant de mis en défends, des plantations privés, des plantations de conservation avec les terres dégradées et des terres salées qu’il faut récupérer. C’est pour aussi mettre à la disposition des populations des bois de village, des bois d’école. Il faut préciser que dans chaque région, la production des espèces va tenir compte des besoins et des réalités de la zone. L’objectif visé est de protéger nos forets qui sont abusivement exploitées et favoriser aussi la régénération des sols ».
Projets, plan, développement, économie, agriculture, énergie, PSE, LEUK SENEGAL, Sénégal, Afrique
JOURNÉE MONDIALE DE REBOISEMENT AU SENEGAL 
Le patron des eaux et forets s’est d’ailleurs félicité de l’excellente collaboration avec l’armée sénégalaise : « l’armée nous est d’un grand apport dans la lutte contre le trafic de bois en Casamance. Il y a une lutte effrénée qui a été enclenchée depuis que le président a donné des instructions ferme pour qu’on mette fin à ce trafic. Avec l’excellente collaboration qu’on a avec l’armée sénégalaise, on est entrain de mettre fin à ce fléau.
Projets, plan, développement, économie, agriculture, énergie, PSE, LEUK SENEGAL, Sénégal, Afrique
LES PEPINIERES DE REBOISEMENT
Mais selon le colonel Ba, Il ne s’agit pas seulement de mener ce combat contre ce trafic, mais il faut penser à reboiser : « demander d’abords aux collectivités locales d’aménager des espaces verts ; planter des arbres tout au long des grandes artères comme ça se faisait au temps colonial où toutes les routes des grandes villes sont bordées d’arbres. Ainsi on aura plus des villes en béton mais une ville avec un environnement propice à l’épanouissement de sa population » a fait savoir Baidy Ba le directeur des eaux et forets, chasses et de la conservation des sols qui a entamé une tournée nationale qui l’a mené dans les régions nord du Sénégal.
Source : africaleadnews.com