C'est Vendredi Saint : Partageons le Ngalakh

Bol de Ngalakh
Au Sénégal, chaque Vendredi Saint qui commémore le Calvaire du Christ sur le Chemin de la Croix et Sa mort, la communauté chrétienne prépare le Ngalakh qu'elle partage avec ses frères et sœurs musulmans. Ceci est une preuve vivante de la cohésion parfaite et de la bonne entente qui lient les différentes confessions religieuses du pays. C'est ce qui fait la beauté de notre chère patrie le Sénégal. Nous pouvons donc dire sans nous vanter que nous sommes l'un des meilleurs peuples au monde. Cette fraternité qui unie chrétiens et musulmans au Sénégal est un véritable exemple à suivre pour de nombreux autres peuples. Nous pouvons être fiers d'être des sénégalais. Que Dieu préserve cet amour fraternel qui nous unie les uns aux autres.



Petite histoire du Ngalakh

 Selon quelques sources (qui n'ont pas été vérifiées), le Ngalakh avant, était un repas que l'on servait aux nobles. Certains  prétendent que ça nous vient de nos amis les cap-verdiens (mais est-ce que le baobab pousse sur l'île du Cap-Vert? LOOOOL). D'autres encore pensent que c'est une idée qu'ont eu les chrétiens il y a très longtemps de cela pour montrer leurs reconnaissances à leurs frères musulmans qui avaient la gentillesse de partager avec eux la viande du mouton de Tabaski. Quoi qu'il en soit, ça reste une belle et merveilleuse démarche  d'autant plus que le goût du Ngalakh du Vendredi Saint est vraiment particuliers tout comme la viande du mouton le jour de la Tabaski.

Préparation du Ngalakh
 Qu'est ce que le Ngalakh

C'est un plat composé de "arraw thiackry" (à base de mil) et d'un jus, qui est le mélange de la pâte d'arachide et du bouye (pain de singe ou fruit du baobab), qui lui donne une jolie couleur marron. Il contient également du sucre, du sucre vanillé, de la muscade,  du fleur d'oranger ainsi que des raisins, de la banane, de l'ananas et/ou du coco râpé selon les goûts et les habitudes. 

Au Sénégal, il est généralement préparé et partagé le jour du Vendredi Saint, jour où le Christ est mort sur la Croix. D'autres par contre pour ne pas manquer la célébration du Chemin de Croix Vivant qu'il y a lieu dans toutes les églises du monde, ils préfèrent attendre le Samedi Saint pour le faire tranquillement en prenant tout leur temps. Il faut avouer qu'avec le grand nombre de bassines que les gens font chaque année pour distribuer : le Ngalakh peut nécessiter un certain temps de préparation. C'est une autre occasion pour les sénégalais de resserrer les liens fraternels et amicaux qui existent entre eux depuis toujours.  

Le Ngalakh est un met vraiment délicieux à tel point que certains pourraient en abuser. Mais n'oublions pas qu'il contient un mélange de bouye et de dégué (pâte d'arachide). Ce qui fait qu'il peut facilement provoquer des diarrhées. Donc chers amis sérères et diolas allez-y molo avec le Ngalakh car de toute façon vous pouvez le conserver au frais pour le finir plus tard. Pour une meilleure conservation, veuillez le garder à l'abri de la chaleur. Vous pouvez le congelez pour un bon moment. 



Pour finir, nous souhaitons à toute la communauté chrétienne du Sénégal, une Joyeuse Fête de Pâques 2018.