La journaliste "People" de L'Obs Maria Dominica prend le parti de Queen Biz : "C'est trop cruel, il faut arrêter de la..."

PEOPLE - La chanteuse Queen Biz a enfin trouvé une protection anti-missile dans le matraquage social qu'elle subi sur Facebook, Twitter... depuis l'élimination des "Lions" du Sénégal en quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations (Can). Maria Dominica Diédhiou, la chroniqueuse People du journal L'Observateur a pris sa plume pour défendre l'artiste et dénoncé la méchanceté des critiques qui s'abattent sur elle : 
 "Mes nerfs sont tendus 
Au debut, j’avoue que je me suis fondue dans la masse… Comme la plupart des facebookeurs, j’ai pouffé des fous rires parfois jusqu’aux larmes. Toutefois les choses ont pris une toute autre proportion. Cette comédie a assez duré Basta! Oui c’en est vraiment trop de cette blague de mauvais goût. Mais dans quel pays sommes-nous? Qui sommes nous pour juger les faits et actes de nos semblables? Alors comme ça une artiste (Queen Biz) n’a plus le droit de prendre son argent, d’entrer au studio pour enregistrer une chanson en l’honneur des lions. Et on se cache derrière un fallacieux prétexte comme quoi, elle porte la poisse ou encore qu’elle ne sait pas chanter. Soit, je peux comprendre ce dernier argument mais est-ce assez pour la tourner en dérision, l’abreuver d’injures? Nos oreilles et nos yeux nous appartiennent, à ce que je saches. On est libre de na pas écouter ou de ne pas regarder quand on aime pas un produit musical. Mais en lieu et place, certains prennent un malin plaisir à critiquer, d’autres ont carrément la bave à la bouche. C’est très facile de se cacher derrière son clavier et de se défouler sur des personnes qui comme tout un chacun ont une famille, des amis… De grâce, par pitié arrêtons ce lynchage, cet acharnement autour de Queen Biz. C’est devenu grave la légèreté avec laquelle on s’évertue à casser, à saper le moral, à briser l’élan des gens sur les réseaux sociaux. Queen a au moins le mérite de croire en son talent et de se donner les moyens de vouloir l’exploiter. Ne vous en déplaise ! Enfoncez des boules quies dans les tympans, arrêtez de nous tympaniser et de polluer sa page facebook. Malheureusement, Queen Biz n’est pas la seule à subir la furie des internautes mesquins. Pa Oumar Diop alias POD, acteur dans une série en vogue a essuyé de vagues de critiques qui étaient tout sauf objectives. Certains ont poussé la mascarade jusqu’aux insultes. Ils n’y sont pas allés du dos de la cuillère. Son seul tort a été de donner son avis sur la prestation des lions à la Can, particulièrement lors du quart de finale. Il a fallu quelques clics pour lancer la tendance et donc le faire passer pour le diable incarné. Il a osé s’attaquer à l’équipe nationale. Oh Sacrilège! Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. Quand bien même je ne suis pas d’accord avec son analyse mais je la respecte. Ne dit-on pas que la liberté des uns commence là oú s’arrête celle des autres? On peut exprimer nos différences sans verser dans des insanités non. Bon sang, arrêtons…
#Sécuritépourqueenbiz#
#SécuritépourPOD#", a-t-elle écrit